Le Triangle d’Or : un complot centenaire !


avril 1, 2016
Yann Jeandroz
MARKET-On Agence marketing & Agence communication

« Le Triangle d’Or est une région montagneuse d’Asie du Sud-Est aux confins du Laos, de la Birmanie (Myanmar) et de la Thaïlande, il est l’une des principales production d’opium depuis les années 1920 ». Voilà ce qu’on lit en introduction de la description du Triangle d’Or sur Wikipédia.

Cependant, des découvertes, pourtant pas si récentes, ont fait découvrir une toute autre réalité inconnue du grand public sur la localisation de cette zone. Un complot ? peut-être…

C’est le célèbre capitaine Kirk qui a découvert en 1963 et ce, dans le plus grand secret, que ce ne serait pas trois pays qui constituerait la dite zone, mais en réalité, trois départements situés… en France!!

Aujourd’hui, et en exclusivité, Market-on vous révèle ainsi le fastidieux et insoupçonnable travail de fouille administrative, mathématiques et anthropologique menée par Kirk et son équipe qui a permis de percer un secret qui peine encore à être dévoilé, tant les conséquences géopolitiques pourraient être, encore aujourd’hui, difficile à maîtriser.

Les premières pistes de Kirk se sont portées sur d’étranges jeux d’échanges de lettres mettant au jour une supercherie pourtant évidente : lorsque l’on décortique les lettres constituant le nom des trois pays du soit disant triangle, on découvre que Le Laos serait remplaçable par le département de l’Ain : si l’on supprime le L’, le pays commence par « A » et il n’y alors plus qu’à changer deux lettres pour trouver Ain. Dans « Birmanie », il y un « I », un « R » et un « E », comme dans Isère. Et enfin, comble du comble, cerise sur le gâteau (on peut être choqué de n’avoir jamais découvert une telle évidence, et vous le serez aussi) : dans « Thaïlande », si on remplace le tréma par un accent circonflexe, qu’on enlève 4 lettres, on trouve Rhône… Effrayant, non ?

Et cela ne s’arrête pas là. La région faussement appelé Triangle, celle d’origine, fait approximativement 430 km2. La superficie entre Lyon, Grenoble et Bourg-en-Bresse fait à peu près 16 000km2, soit le tiers de la région Rhône-Alpes et le cinquième de la région Rhôvergne (on a bien imaginé le nom « Hauts-de-France », alors pourquoi pas Rhôvergne pour la région « Auvergne Rhône-Alpes ?). Si nous inversons donc les points cardinaux de l’opération comme l’a fait le capitaine Kirk, cela nous donne : 430*5*3 = 6 450. En ajoutant 10 000, cela équivaut à 16 450. En enlevant la surface initiale, nous trouvons donc 16 450 – 430 = 16 020. En admettant une marge d’erreur de 0,2%, nous trouvons donc… La même superficie qu’entre Lyon, Grenoble et Bourg-en-Bresse. Hallucinant.

Et enfin, pour les plus sceptiques, ceux qui ne croient toujours pas que Michael Jackson, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Amy Winehouse & cie sont sur une ile déserte du côté des Caraïbes à siroter des cocktails, voici le dernier élément irréfutable : celui de la production d’opium. Toujours selon Wikipédia, « L’opium est une préparation psychotrope obtenue à partir du latex du pavot somnifère ». Or, le caoutchouc naturel est une matière plastique obtenue à partir de latex sécrétés par certains végétaux. Et que fabrique-t-on à Oyonnax, qui entre dans la région du véritable Triangle d’Or ? Du plastique…

Voilà donc notre grande découverte du jour. Thème de la prochaine leçon : apprendre à faire de la flûte avec une carotte. Joyeux poisson d’avril !

Tags: